Saint-Gobain regarde (à nouveau) vers l'Est

Avec la Perestroïka puis la chute du mur de Berlin, « Saint-Gobain regarde (à nouveau) vers les pays de l’est », déclare Jean-Louis Beffa en novembre 1989. Mais Saint-Gobain ne s’engage pas immédiatement en Russie.

Peu à peu, avec le redressement de l’économie russe, les ventes du Groupe français augmentent néanmoins : le chantier prestigieux du Parlement russe en 1993, pour lequel l’usine de Saint-Gobain à Sas de Gand (Pays-Bas) fournit 12 000 m² de verre par l’intermédiaire d’Exprover, fait figure de symbole. Une délégation est créée en Russie le 1er février 1996 : il s’agit désormais de saisir les opportunités d’implantation industrielle qui pourront se présenter, elles se concrétiseront quelques années plus tard.

Ce document n'est pas disponible en téléchargement