La Garderie à Auboué vers 1912

Subventionnée par les Fonderies de Pont-à-Mousson, la Garderie d’Auboué accueille les enfants de mineurs de moins de cinq ans.

Le développement de la mine de fer entre 1900 et 1910 a brutalement transformé le paisible village d’Auboué en une ville minière dont la moitié de la population est italienne en 1911.
Le personnel de la garderie est fourni par l’Opera di Assistenza, organisme d’assistance à l’immigration italienne créé par un évêque en 1900. Venu saluer l’institution, l’agent consulaire pose avec les enfants et leurs maîtresses devant les portraits du roi d’Italie, Victor-Emmanuel III, et de son épouse.