Le vitrail de Lardeur pour le pavillon de Saint-Gobain

« J’ai l’impression de travailler avec une matière irréelle : non avec du verre, mais avec de la lumière colorée » disait le vitrailliste Raphaël Lardeur.

En 1937, Saint-Gobain lui commande des vitraux pour orner son pavillon à l’Exposition internationale de Paris. Ils représentent les techniques traditionnelles du soufflage et de l’étendage du verre qui étaient toujours en vigueur chez son fournisseur, la verrerie de Saint-Just-sur-Loire, filiale de Saint-Gobain. Sauvés de la démolition du pavillon en 1938, ils sont aujourd'hui visible au cinéma associatif « Le Family » à Saint-Just-Saint-Rambert.

Ce document n'est pas disponible en téléchargement