La télévision passe à la couleur

La principale condition du passage de la télévision à la couleur était de parvenir à reproduire fidèlement… le noir et blanc.

C'est ce que le procédé européen SECAM, mis au point avec le concours de Saint-Gobain, parvient à faire de façon plus simple et plus stable que son concurrent américain, le système NTSC. Il repose sur un principe bien connu : reproduire toutes les nuances de couleurs en mélangeant trois couleurs fondamentales (bleu, vert et rouge). Saint-Gobain apporte à cette innovation son expérience des verres spéciaux (dans la fabrication des tubes cathodiques et des écrans) et des composants électroniques (à travers sa filiale Quartz et Silice).