1996 : le grand virage de la Distribution des matériaux de construction

En 1996, l’intégration de Poliet décidée par Jean-Louis Beffa marque le coup d’envoi d’une série d’acquisitions importantes qui engagent Saint-Gobain dans le secteur de la distribution des matériaux de construction : elle concrétise le recentrage du Groupe sur l’habitat. Cette acquisition sert de base au développement, à partir de 2000, du pôle Saint-Gobain Distribution Bâtiment, SGDB, qui représente aujourd’hui près de la moitié du chiffre d’affaires.

Fondé en 1901, Poliet et Chausson est, à l’origine, un fabricant et un négociant en chaux, ciment et plâtre centré sur la région parisienne. Devenu l’un des principaux groupes cimentiers français dans l’entre-deux-guerres, il se réoriente à partir des années 1970 vers la distribution de matériaux de construction par l’intermédiaire de nouvelles acquisitions comme Lapeyre en 1975 et de créations d’enseignes comme Point P en 1979. Il conserve cependant des activités de production, notamment grâce à l’acquisition de Weber et Broutin, spécialiste des mortiers industriels, en 1970.
L’intégration de Poliet permet donc à Saint-Gobain d’élargir sa gamme de produits pour la construction et d’entrer dans l’univers du négoce de matériaux de construction.
À partir de cette date, Saint-Gobain acquiert des sociétés leader dans le domaine de la distribution de matériaux en Europe et en Amérique du Sud : Raab Karcher en Allemagne, aux Pays-Bas et en Europe de l’Est, Meyer (plus connu sous l’enseigne Jewson) au Royaume-Uni, Dahl et Optimera dans les pays nordiques, Brossette en France, Telhanorte au Brésil...